#AnimeHistoire2, écriture collaborative REFER 2015

Découverte de la situation initiale
Découverte de la situation initiale

Ecriture collaborative d’une histoire, #AnimeHistoire2 dans le cadre du REFER, Rendez-vous des écoles Francophones.

Cycle 3, Classe de CM1-CM2

http://refer-edu.org/projet-animehistoire/

Descriptif rapide :

« Ecrire ensemble la fabuleuse aventure de Miranda »
Rédaction et illustration d’une histoire à plusieurs mains à l’occasion du projet #AnimeHistoire2 dans le cadre du ReferEdu. Les 5 classes imaginent puis rédigent la fabuleuse histoire de Miranda soit 5 textes différents qui se suivent. Chaque école envoie son texte sur un document collaboratif à la classe suivante. Un calendrier du projet est établi pour les différentes équipes, du 5 octobre au 13 novembre 2015.

Mot(s) clé(s) : ReferEdu, réseaux sociaux, rédaction, collaboration

Domaine et champs des programmes :

Maîtrise de la langue française
Compétences visées :

  • Rédiger un texte cohérent, construit en paragraphes, correctement ponctué, en respectant des consignes imposées et en utilisant les principales règles lexicales et grammaticales.
  • Utiliser des outils : Dictionnaires, livres documentaires…
    Lire à haute voix, de façon expressive, un texte.
    S’exprimer à l’oral et rendre compte d’un travail collectif.

Domaine de compétences B2i, Maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication
Compétences visées :

  • Domaine 1 : s’approprier un environnement numérique de travail
    Utiliser, gérer des espaces de stockage
  • Domaine 3 : Créer, produire, traiter, exploiter des données
    Saisir et mettre en page un texte
    Organiser la composition du document
  • Domaine 4 : s’informer, se documenter
    Consulter des bases de données documentaires en mode simple.
    Chercher et sélectionner l’information demandée ou nécessaire.
  • Domaine 5 : communiquer, échanger, écrire, envoyer, recevoir un message y compris avec pièce jointe

Dispositif pédagogique :
Travail en groupe classe et par équipe de 2/3 élèves

Matériel et supports :
Un ordinateur, un logiciel de traitement de texte, un accès internet pour la collecte des textes via un document collaboratif et pour les communications entre les équipes via le réseau social Twitter, des tablettes pour les films d’animation (istopmotion et aurasma pour la réalité augmentée).

Déroulement :
Calendrier des opérations du projet
1.Du 5/10 au 12/10
La situation initiale, Annie Giroux avec sa classe @Girouxa3Giroux
2.Du 12/10 au 18/10
L’élément déclencheur, Véronique Servant avec sa classe @504Mme
3.Du 19/10 au 26/10
Le début des péripéties, France Paradis avec sa classe @Classemmefrance
4.Du 26/10 au 2/11
La suite des péripéties, Monique Saulnier avec sa classe @ECVStudioPURE
5.Du 2/11 au 6/11
Le dénouement et la situation finale, Anne-Cécile Gabarrou avec sa classe @CmPicasso + jusqu’au 13/11 réalisation des films d’animation de la partie 4.

Séance 1 : la double-molécule pour comprendre le récit et émettre des hypothèses

  • Reprise de la trame classique du schéma narratif à partir d’un schéma « la double molécule »
    L’enseignant donne un tableau synthétique de la trame narrative (sur le cahier d’écrivain) et présente la double-molécule aux élèves (cf fiche).
  • Découvrir la situation initiale de l’histoire réalisée par l’équipe 1.
    Les élèves découvrent le texte de la situation initiale de l’histoire. L’enseignant lit le texte afin de lever tous problèmes de lecture. Les élèves sont invités à mettre en place une représentation mentale de l’histoire et de la pensée des personnages.
  • Relever les informations importantes sur la description du personnage principal et la situation initiale.
    Les élèves remplissent la fiche de description du personnage à l’aide des informations prélevées dans le texte.
  • Elaboration de la double-molécule
    Les élèves sont amenés à comprendre l’explicite et l’implicite de l’histoire par le biais de la situation initiale. Ils réalisent une carte mentale « double-molécule » (au brouillon et via l’application pupplet) de la situation initiale, et émettent des hypothèses pour la suite de l’histoire. Ils recherchent des informations sur le lieu ou l’objet du conte, les personnages, les traditions, … selon le questionnement heuristique (3QOCP).
  • En parallèle, ils sont amenés à illustrer l’histoire sous le texte dans le cahier d’écrivain

Séance 2 : s’entraîner à écrire une situation finale

Afin de préparer l’écriture de la situation finale, les élèves s’entraînent à rédiger à partir d’un texte de Bernard Friot. La rédaction s’effectue par équipe. Lors de la mise en commun, les élèves choisissent les idées qu’ils retiendront pour la rédaction de l’étape du récit. Il est ici important de bien identifier les étapes constitutives du dénouement et de la situation finale. A l’issue de la synthèse, chaque équipe reprend sa fin et améliore son écrit.

Séance 3 : le dénouement de notre histoire

Les épisodes 3 et 4 avec les péripéties de l’histoire sont présentés aux élèves. Ils complètent la double-molécule à partir des informations supplémentaires. Par équipe de deux, les élèves identifient le problème posé dans la situation initiale et à résoudre dans le dénouement. La situation finale est pour le moment isolée. Les élèves réalisent une présentation sous forme de carte mentale des idées de chaque groupe pour construire le dénouement. Une phase commune permet de réaliser une collecte des idées les plus intéressantes sous forme de carte mentale.
A ce moment de la séance, l’écriture collaborative du dénouement de l’histoire est lancée sur le document (google-doc) de partage de l’équipe des Blancs. Les élèves lisent le texte de dénouement écrit.
Les élèves doivent alors vérifier si le problème survenu en situation initiale a été résolu. L’enseignant isole et met en avant cette solution apportée. Enfin, il s’agit de comprendre la différence entre l’écriture du dénouement et de la situation finale qui elle permet une ouverture à l’histoire. La séance se termine par une proposition individuelle de situation finale possible.

Séance 4 : la situation finale de notre histoire

Les élèves présentent les situations finales écrites en séance 3. L’enseignant note les différentes pistes en complétant la carte mentale du dénouement.
Afin d’étayer l’histoire, des phrases d’accroche sont proposées pour écrire la fin. Les élèves réalisent alors par équipe la production écrite. La synthèse collective permet la rédaction de l’histoire en utilisant les éléments des différentes équipes. Les élèves copient le texte sur le document collaboratif après révision. Les élèves envoient des tweets aux équipes partenaires pour signaler la fin de l’écrit.

Séance 5 : réalisation des films d’animation avec istopmotion et Aurasma

L’épisode 4 est découpé en 8 morceaux. Chaque équipe prend la responsabilité d’une partie de l’histoire.
Par équipe, chacun réalise un story-board de sa partie : les images, les dialogues, la musique/bruits, le temps. Les élèves choisissent de travailler sur un plan horizontal avec une technique de papier découpé…ou un plan vertical avec des figurines et un décor papier…
Après une lecture approfondie de sa partie de l’histoire, chaque équipe prépare son story-board. Elle réalise leurs décors pour l’animation istopmotion. Un temps important est nécessaire pour la réalisation des films en istopmotion. Le son et des dialogues sont rajoutés grâce à l’application i-movie à l’issue de la mise en scène. Pour terminer, les élèves placent les Auras sur le texte en PDF de l’épisode 4.

Tout au long des séances, l’ensemble du processus d’écriture et de découverte des textes est valorisé par l’envoi de tweets aux différents partenaires du projet. Ainsi, chaque semaine, les élèves sont amenés à lire tous les écrits les concernant sur le réseau social Twitter. Ce réseau est au centre de la communication des différentes classes. Il permet de créer du lien et de mettre en valeur le travail des élèves.

Prolongements possibles
Ecrire des histoire grâce à la fabrique à Histoire de Bernard Friot
Lecture de l’ensemble de l’histoire à une autre classe.
Reformulation et restitution orale de l’histoire sous forme de capsule.
Continuer les écrits avec les personnages de l’histoire sous forme d’épisodes.
Editer  l’histoire via l’application book créator.

Documents complémentaires
Un document collaboratif pour collecter les écrits
La balise et l’adresse à suivre sur Twitter :
•#AH2
•@AnimeHistoire
Les vidéos réalisées en istopmotion du texte 4

A télécharger Séquence AH2

2 réflexions sur « #AnimeHistoire2, écriture collaborative REFER 2015 »

Laisser un commentaire